3 ans …

Bon … bah, entre ce post et le dernier, il s’est écoulé 3 ans … 3 ans … Il est clair que ces 3 dernières années ont été très prenantes. « Ne rien poster » ne signifie pas « ne rien faire ».

Dans ta Cuve !

Dans ta Cuve - Metallica Logo - metallica.alwaysdata.net
Dans ta Cuve – Metallica Logo – metallica.alwaysdata.net

C’est l’une des activités photographiques qui m’a pris plus de temps sur ces 3 dernières années. La vie associative, c’est fun mais toujours blindée de rebondissements divers et variés. J’étais persuadé qu’il y aurait de l’activité mais pas à ce point là.

Les arrivées, les départs, les rencontres, la fatigue, l’organisation et ses réorganisations et surtout les choix qui plaisent et les choix qui ne plaisent pas.  On passe beaucoup de temps à défendre et à présenter le projet. Beaucoup de temps. Trop de temps. Cela s’est enfin stabilisé et j’espère que cela va le rester pendant encore très longtemps.

Résumer 3 ans c’est totalement impossible, mais pour faire court … MERCI !  J’ai tellement de choses à raconter sur les coulisses de Dans ta Cuve ! qu’il faudrait surement plusieurs apéros photos pour tout vous raconter 😉

Bref, le projet est en perpétuelle évolution et on fait beaucoup de choses pour que le résultat final vous plaise. Des fois, cela nous laisse un peu sur les rotules mais malgré tout, nous sommes toujours debout et cela devrait continuer sur le même rythme.

 

Photos

Benighted Soul - Paris Metal France Festival 2017 - Fuji x100
Benighted Soul – Paris Metal France Festival 2017 – Fuji x100

« Ne rien poster » ne signifie « pas ne rien faire ».  Entre les tests des appareils, les tests de produits, l’arrivée d’un petit Fuji x100 (la 1ère génération) et quelques montages vidéos rapides, il y a eu moins de temps pour faire des photos. Moins de concerts, moins de portraits mais beaucoup plus de photos très personnelles et de photos prises dans la rue (Quoi ? de la street photography ?). Pour être honnête, c’est le style de photo qui me convient le mieux en ce moment (tester des pellicules et des appareils le tout sur des pauses déjeuner parfois très courtes).

 

J’ai également testé de développer des pellicules 1 an après. Je le recommande très fortement. J’ai également changé de méthode. Je ne développe plus au fur et à mesure, j’attends d’avoir une dizaine de bobines pour me mettre au travail. Gain de temps ? non, mais une prise de recul très importante sur les photos, une meilleure critique de soi-même et une meilleure organisation dans le classement, le rangement et l’archivage.

 

Vidéos

Il y aura surement un peu plus de vidéos. J’ai bien envie de me lancer dans des interviews/portraits d’artistes.  Cela demande du temps aussi mais j’aimerais bien en faire au moins une pour cette année. Mais en attendant, il y aura surtout des vidéos pour Dans ta Cuve ! notamment les montages des conférences réalisées durant le Salon de la Photo 2016.

 

2017 ?

Il n’y aura peut-être pas d’énormes nouveautés. Difficile d’en faire mais je vais essayer de poster beaucoup plus souvent de photos. Il y aura surement quelques essais de procédés anciens (et/ou alternatifs), un peu de vidéo, un peu de tout 😉

Pas mal de projets en tête tout de même, même s’ils restent assez orientés autour de Dans ta Cuve ! Nous avons mais de côté nos blogs respectifs pour mieux nous occuper de l’association. Il serait peut-être temps d’inverser un peu la tendance.  L’envie de transmettre un peu plus fait son chemin donc on verra bien.

Tu as trouvé ce post inutile ? Bienvenue sur le blog ! Rendez-vous dans 3 ans ? 😉

Si tu t’ennuies, clique ici :

Portrait : Melody

Durant l’une des séances photos effectuées pour le calendrier de Vini Garage Company, j’en ai profité pour tester une configuration photo que je n’avais pas encore expérimenté en argentique : utiliser un moyen format avec un flash cobra (Nikon SB-600) en softbox 60×60, les deux étant reliés par un jeu de Cactus Trigger.

Moyen Format utilisé : Hasselblad 500CM et son 80mm 2.8

Melody - Hasselblad 500cm
Melody – Hasselblad 500cm
Melody - Hasselblad 500cm
Melody – Hasselblad 500cm

Portrait : Myriam

Voici l’un des portraits réalisés durant une séance photo avec Myriam. Moyen Format utilisé : Mamiya 645. J’ai utilisé une pellicule Kodak Trix exposée à 800 ISO et développée dans du LC-29

Merci à Myriam qui a bien voulu être mon modèle durant un après-midi !

Myriam
Myriam

Kodak 400 UC

Kodak400UC
Kodak400UC

Un article que sur cette pellicule ? Bah ouais, pourquoi pas … Cette pellicule m’a été offert par Arnaud Legrand (@legrandphoto sur twitter) durant l’un de nos apéros photos organisés par l’association Dans ta Cuve ! Je ne fais que très peu de couleur, surtout en 135 où j’ai du mal avec le rendu final. Bref, il ne reste plus beaucoup de pellicules Kodak 400 UC et cela m’a beaucoup touché. Le développement a été réalisé par Anaïs !! Merci beaucoup donc à tous les deux.

J’ai attendu un peu avant de pouvoir utiliser la pellicule, je souhaitais un moment un peu spécial et une belle occasion. Chose faite puisque toutes les prises de vues ont été réalisées durant un séjour à Venise cet été. Le rendu des couleurs est très intéressant, de belles couleurs avec un très léger rendu un peu fade/vintage … de quoi m’intéresser un peu plus à la photographie en couleur 😉 Toutes les photos ont été réalisées sous un soleil très présent avec un olympus OM2 + 28mm, tout le temps entre f11 et F16.

Voici donc le résultat :

Kodak 400 UC - C-41
Kodak 400 UC – C-41
Kodak 400 UC - C-41
Kodak 400 UC – C-41
Kodak 400 UC - C-41
Kodak 400 UC – C-41

Video – HellFest 2013

Voici une vidéo tournée entièrement avec la caméro Go Pro (version 1). Beaucoup de vidéos circulent sur le net dans le même style : caméra Go Pro montée sur l’appareil photo.

Cette vidéo n’a rien d’exceptionnelle mais je me suis intéressé à plusieurs choses :

  • Qu’est-ce qui m’a amené à déclencher un moment dans l’intégralité de la scène ?
  • Ai-je raté le bon moment ?
  • L’aspect critique : une autre personne aurait-elle photographiée différemment les mêmes scènes que j’ai vécu ?

L’image fige un instant alors que la camera non. De ce constat non révolutionnaire, j’ai pris le parti d’utiliser une camera fisheye et d’utiliser un objectif 50 mm. La vidéo d’ensemble, ce que l’oeil voit, et une focale standard, par habitude et convention afin de ne pas avoir une proximité physique avec les sujets.

Nous le savons depuis un moment mais la pratique de l’argentique, en raison du nombre de poses et de son coût, nous « oblige » à choisir le bon moment pour prendre une photo, de réfléchir au sujet, de cadrer, etc …  Avec le numérique, j’aurais pu déclencher en rafale et sélectionner « LA » photo qui me plaisait.

La vidéo est un support supplémentaire à la pratique de la photographie. Un instant fixé et tiré de la scène globale. J’ai pu me rendre compte que par moment, j’ai eu la photo que je voulais mais également la photo que je ne voulais pas. J’aurais attendu 1 seconde, 1/2 seconde plus tard ou plus tôt et j’aurais pu avoir LA photo.

Cela m’a avant tout amusé et je recommencerai cette expérience. L’oeil dans le viseur, focalisé sur la scène qui se joue devant moi … en ratant tout ce qu’il se passe autour de moi. La vidéo démystifie le pourquoi du comment de l’image.

Ce genre de vidéo est sympa mais attention à ne pas en abuser. Elle m’a permis de démontrer que l’on ne peut pas être partout. On ne peut pas tout photographier. Heureusement d’ailleurs 😉

L’expérience serait à retenter dans un contexte différent : un 17mm dans une manifestation par exemple.

Quand le photographe observe le graphiste …

Il y a quelques temps, j’ai été contacté par Sevh, l’un des guitaristes du groupe OLS afin de réaliser les photos promos de son nouveau groupe : One Last Shot. Bon bah … tu prends ton sac et tu files shooter … En règle générale, on ne montre pas totalement les photos faites, ou bien juste les photos retraitées et finalisées. Mais ce qui m’a poussé à écrire cet article, c’était de montrer ce qu’en avait fait très bon graphiste : Da Ghost Prod. Les photos présentées ci-dessous sont brutes, sans retouche d’exposition, etc …

One Last Shot
One Last Shot
One Last Shot
One Last Shot
One Last Shot
One Last Shot

Et voici les mêmes images transformées en artwork :

One Last Shot
One Last Shot
One Last Shot
One Last Shot

 

One Last Shot
One Last Shot

Cela fait du bien de voir ses images dans une autre vision, un autre « contexte » et retravaillées par une autre personne, notamment un graphiste.

Si vous êtes intéressés par le travail de Da Ghost Prod, je vous invite à aller voir son travail ici

Pour écouter l’un des titres des One Last Shot :